Lorsque j’ai construit la trame du Micro tango, j’ai voulu des questions qui sortent de l’ordinaire, pour tenter de faire parler autre chose que le mental, toucher la personne que j’interroge, sentir ce qui la fait vibrer… Et je me suis rendue compte que ce n’était pas évident ! Ce qui en sort est souvent beau et personnel, sincère et touchant.

Je sors d’une période difficile pour mon tango. J’avais comme l’impression de ne plus avoir accès aux émotions que je ressentais avant en dansant. Je pensais trop ! Il fallait des dizaines de tandas pour qu’une seule me fasse réellement vibrer, m’encourage à persévérer, me rappelle la magie, le goût du tango. Tout cela jusqu’à une rencontre décisive qui a ré-ancré mon tango dans la joie. Une véritable rencontre d’âmes à fleur de peau !

La musique prend de plus en plus de place, je l’écoute, j’essaye de la comprendre, de la vivre. Il se joue toujours un tango dans ma tête pour accompagner un moment ou une émotion. Je me disais qu’une bouteille de parfum pourrait être pour moi un symbole du tango. Il ne m’en suffit parfois que d’un pshitt pour être transportée ailleurs, dans un univers sans paroles, sans mental, dans une conversation silencieuse et magique. Quelque chose de volatil, insaisissable mais tout de même là. Une alchimie invisible peut se créer avec un danseur ou un musicien, une voix, une note. Je me souviens, lors d’une de mes premières milongas, j’étais un peu terrorisée, et j’ai vu un indien danser avec tellement de passion, il se dégageait de lui tant de beauté, que j’ai voulu danser avec lui, pour essayer d’approcher, d’effleurer cette passion. Son abrazo était si intense, si incroyable, qu’il m’a fait oublier que je débutais depuis très peu. C’était magique, et irréversible : j’étais fondue de tango !
Le tango a pris une telle place dans ma vie, il m’a tellement apportée que j’ai moi aussi envie de donner, à mon tout petit niveau, ce dont je suis capable : proposer un regard neuf sur ce monde, par le biais de l’écriture. J’espère que l’enthousiasme que je mets dans ce projet « Tango Mio and Co » contribuera, d’une façon ou d’une autre, au monde du tango. Ce site existe aujourd’hui, c’est une grande fierté et l’aide de toutes parts que j’ai reçue a été surprenante, bienvenue et heureuse.

Je demande souvent à ceux que j’interview ce qu’est leur héroïsme. Le mien a été de partir à Buenos Aires pendant deux mois, moins d’un an après avoir découvert le tango. Une véritable folie, et pourtant une étape importante et décisive non seulement dans mon tango mais dans ma vie également. Je souhaite qu’il permette toujours des émotions pures et de guider ce qui est juste.
Aujourd’hui, grâce à Tango Mio and Co, chaque voyage, chaque sortie, chaque tanda prend encore plus de sens, je les vis plus intensément, avec une acuité accrue. C’est formidable et j’espère que beaucoup se retrouveront dans mes mots, mais contribueront aussi à leur enrichissement par leur expérience.