La Milonga Bellos Aires – Barcelona

« Vas à Bellos Aires, tu verras on dirait une milonga porteña pur jus ! » Je venais Barcelone, ne parlant pratiquement pas un mot d’espagnol, quand je me suis aventurée dans cette milonga « typique ». J’ai mis du temps à trouver l’entrée : rien n’indiquait la soirée nulle part. C’était un repaire d’habitués : j’ai appris plus tard que cela faisait partie des milongas courues de Barcelone. Tout s’y passe comme à Buenos Aires, on se sent là-bas, et tout le monde est bien content de se retrouver là le samedi soir.

Du tango s’échappe depuis les fenêtres du troisième étage. On entre, on monte la cage d’escaliers sombre qui semble interminable. Dès le 2ème étage on aperçoit des bougies posées sur chaque marche, comme une métaphore de la flamme qui s’allume dans ma poitrine à mesure que je m’approche du moment où je vais danser.

On pousse une porte entrouverte, un lourd rideau bloque encore le passage. On le pousse et alors la musique nous accueille de plein fouet. Les lumières sont tamisées, chaque lampe est habillée de tissus aux couleurs chaudes. Des canapés confortables et défoncés courent le long des murs. Au fond, le bar, tenu par l’un des propriétaires des lieux, « el Tano », un italien immense et adorable, qui a créé sa marque de chaussures. Il sert des coups à boire et fait des blagues charmantes, tandis que son frère d’armes, le DJ « El Gato », un argentin installé à Barcelone, est vissé sur son tabouret pour passer de la bonne musique. Derrière le bar, un long couloir, une cuisine caché derrière un rideau, où se retrouvent parfois les amants pour des baisers volés.

On discute, on danse, on est contents de se retrouver. L’ambiance est agréable, la décoration improbable et chaque fois différente. Mais comme presque partout à Barcelone, sans qu’on sache bien pourquoi : lorsqu’on ne vous connait pas, vous pouvez rester vissée à votre chaise toute la soirée sans qu’on vous adresse un mot ou une invitation. Mais ensuite, vous faites comme partie de la famille. Ce n’est qu’une question de temps !

1

Laissez un commentaire

Your email address will not be published.