Tango Mio and Co. Chroniques Porteñes

Chroniques Porteñes #9 – Festival Caballito

J’habite le quartier de Boedo, à Buenos Aires. Vieux quartier de tradition tanguera, c’est très agréable de se promener et de croiser des cafés où ont joué des grands orchestres et musiciens pendant l’âge d’or (et depuis!). Il y a de nombreux festivals de quartier ici, et hier s’ouvrait le

Continuer à lire…

Chroniques Porteñes #8 – Buenos Aires, la ville tango

Ce samedi, il faisait très beau à Buenos Aires. Un temps absolument parfait pour flâner à vélo jusqu’à Palermo pour boire un café dans un de mes lieux fétiches, prendre un peu le soleil, le nez en l’air, respirer un peu l’ambiance de la ville, prendre des rues inconnues, profiter.

Continuer à lire…

Chroniques Porteñes #7 – Dansera, dansera pas ?

L’article sur le Cabeceo que j’ai écrit il y a quelques jours semble avoir été sujet de bien des discussions sur les réseaux. Faut-il, ne faut-il pas le Cabeceo ? Ce déchainement des passions et la multiplications des avis m’a fait réfléchir à la question. Ce qu’il se passe, dans

Continuer à lire…

Chroniques Porteñes #6 – Concert de la Fernández Fierro

J’étais hier soir au Club Atletico de la Fernandez Fierro (CAFF). Il s’agit de la salle de concert de l’Orchestre Typique de la Fernandez Fierro, initialement créé par Julian Peralta (créateur et pianiste d’Astillero). J’aime cet orchestre au son qui lui est résolument propre. Quatre bandonéons, quatre violons, un piano,

Continuer à lire…

Chroniques Porteñes #5 – A Buenos Aires, comment se déplace une tanguera ?

C’est bien beau de sortir en milonga, mais encore faut-il en rentrer ! Comment est-ce qu’une tanguera fait, à Buenos Aires, quand on sait que le réseau des métros est très réduit et que les services s’arrêtent très tôt (avant minuit, encore plus tôt que dans une province française), et

Continuer à lire…

Chroniques porteñes #4 – Hommage à Juan Carlos Cáceres

Le 1er avril, dans l’Auditorium de la Radio Nationale, cet hommage était orchestré par Ariel Prat, compositeur musicien et chanteur de talent. Cáceres, peintre et musicien, à beaucoup travaillé dans son œuvre musicale à retrouver les sons liés à la « négritude » associée au tango. On dit qu’il est le père

Continuer à lire…

Chroniques Porteñes #3 – Buenos Aires, le Disney Land du tango

C’est souvent l’impression que j’ai ici. De nombreux artistes que nous admirons sont parfois assis à la table d’à côté, ils nous saluent avec bienveillance (bon, ils nous snobent parfois mais alors ils ne sont pas si admirables). Tous les soirs, on peut voir des concerts et des performances, pour

Continuer à lire…

Chroniques porteñes #2 – Le Grand Cucuza chante

Herman CUCUZA Castiello. Je l’avais découvert grâce au documentaire de Un Disparo en la noche, projet superbement orchestré par Julián Peralta. Il interprétait « Mi involución« . C’est un chanteur et compositeur à la voix incroyable, au coffre vibrant et sonore. Il a une amplitude de voix très intéressante. Ses interprétations de

Continuer à lire…

Chroniques porteñes #1 – Et le Cabeceo, alors ?

Je me souviens d’une discussion très animée avec un jeune danseur à Toulouse, avec qui je m’étais fâchée. Depuis des mois qu’il me demandait si je voulais danser, j’étais toujours confrontée à trouver une excuse pour refuser. Non, je ne veux pas ! Criais-je à l’intérieur. Mais impossible de le

Continuer à lire…

  • 1 4 5