Porteñe Chronicles #16 – Going to milonga with our life partner ?

Sorry, this entry is only available in Français.

37
Photo By: Paco Sanz
4 Discussions on
“Porteñe Chronicles #16 – Going to milonga with our life partner ?”
  • Blanca,

    Le thème évoqué ici est un peu périphérique. Un autre thème périphérique, très courant dans le tango et souvent difficile à vivre, est la gestion du refus (ou de la non-invitation)

    Le thème central me semble être, comme tu le mentionnes, la gestion de l’égo.

    Mais plutôt que de parler de gestion de l’ego, je préfère parler d’estime de soi.

    Si celle-ci est équilibrée, il n’y a pas de problème ni avec son conjoint, ni avec le refus.

    Mais il faut se mettre les idées au clair, y compris avec soi-même, ce qui peut parfois prendre une bonne partie de notre vie…

    Je recommande à tous (et bien au delà du cadre du tango) de lire le livre de Christophe André “Imparfait, libre et heureux” qui vous aidera dans votre quête de la plénitude en milonga (ce qui n’est pas une mince affaire…)

    http://www.odilejacob.fr/catalogue/psychologie/psychologie-generale/imparfaits-libres-et-heureux_9782738116994.php

    Mais non, ce n’est pas du spam…

  • Je suis tout à fait d’accord avec le fait que finalement, être bien avec soi-même permet de mieux gérer tout ce qui peut surgir (de l’égo, le plus souvent) en milonga, qui est un effet grossissant de la réalité de tous les jours, distillée par des milliers de choses et des conventions sociales.

    Tout est lié, et périphériques ou non, ce sont bien des sujets qui touchent énormément de danseurs et sont le quotidien de beaucoup.

    Merci pour ce partage,

    Baila Blanca

Leave A Comment

Your email address will not be published.